Capture d’écran 2021-01-25 à 18.16.46.
Capture d’écran 2021-01-25 à 18.18.11.pn
Capture d’écran 2021-01-25 à 18.14.51.pn
Helene Vauche Photographe-7.jpg
Capture d’écran 2021-01-25 à 18.17.38.

Hélène, la plume

à lunettes

«  À table les belles, ce midi c'est risotto ! »

« Vin rouge ou vin blanc ? »

 

Finalement, pourquoi devoir choisir entre les deux ?

La vie est trop courte pour s'économiser les petits plaisirs.

 

On peut le dire, tu as eu les mots pour me retenir.

Mais comment le dire ? ..

 

Écrire, gribouiller, tracer ou dessiner, c'est instinctif, c'est primitif.

 

Pour moi, c'est un exercice, un rappel, une remise

en forme, un reboot.

 

Ce Vendredi, j'étais chez toi, assise à table, accroupie dans l'escalier, en tailleur sur le canapé, debout dans ton bureau et j'ai écris.

 

Dans ta nouvelle maison, tu m'as invitée et confiée quelques lignes de ton carnet, quelques souvenirs, quelques rêves aussi.

 

Photographe de coeur, tu as la photo dans le sang.

 

Tu suis ton instinct et tu te laisses guider par tes yeux.

Ton sourire caché derrière l'objectif détend les rides, étire les rires et furtivement, sans qu'on s'en rende compte, c'est dans la boîte.

 

CLIC !

 

Tu m'as eue, moi aussi.

 

Je me découvre alors un sourire pincé puis un éclat de joie, un de ceux que j'avais oublié, par ces temps incertains.

 

Ce jour-là, tu as ouvert la fenêtre de ta chaumière et on a attendu là, que le soleil nous réchauffe le visage, juste là, on s'en foutait, on était bien.

 

Et puis, la fenêtre sur mon coeur a grincé mais s'est laissée pousser, aussi.

Ces quelques heures m'ont fait du bien, beaucoup de bien.

 

Plume au vent, plume au nez, ce qui nous chatouille et ce qui nous effleure te gifle.


Pour reprendre tes mots, toi ce papillon fragile qui consomme la vie comme un cheval au galop.

 

On a pris le temps de se parler, on a pris le temps tout court.

 

On l'a pris et on l'a dégusté, on l'a pris dans nos bras et on s'est laissé aller.

Se laisser aller à parler et rire, surtout rire.

 

Quelques heures à nous, à toi, Hélène.

 

Merci.

Caroline